Close

19 juin 2018

FRANCE – Activité physique chez les personnes avançant en âge


Bien que l’espérance de vie augmente, l’espérance de vie en bonne santé est en stagnation. Les bienfaits de l’activité physique sur la santé sont avérés à tous âges, mais les taux de pratique chez les personnes âgées restent faibles alors qu’ils favorisent le maintien dans l’autonomie. Dans un nouveau rapport, l’Observatoire national de l’activité physique et de la sédentarité (Onaps) propose un état des lieux de la pratique de l’activité physique chez les personnes avancées en âge. Il montre que seuls 9% des licenciés dans des associations sportives sont des personnes de plus de 65 ans. Après 75 ans, le taux de pratique s’élève à 71% en 2010, mais il est de 39% seulement si l’on exclut la marche. Ces chiffres masquent des inégalités sociales puisque 56% des personnes âgés de 70 à 75 ans ayant de faibles revenus ne déclarent aucune pratique contre seulement 28% des plus aisés. Cependant, le temps passé assis ou allongé est moins important chez les seniors que chez les adultes, ainsi que le temps passé devant les écrans, qui diminue avec l’âge.

• Rapport État des lieux de l’activité physique et de la sédentarité en France. Personnes avançant en âge, Observatoire national de l’activité physique et de la sédentarité, mai 2018
• Rapport Pour une politique nutritionnelle et de développement de l’activité physique 2017 – 2021, Société Française de Santé Publique, décembre 2016
• Le dossier documentaire de la SFSP « Créer des conditions favorables à l’activité physique : connaissances, stratégies et interventions » en collaboration avec Anne Vuillemin

Source : Flash email SFSP