Close

13 juillet 2021

La capitalisation d’expériences en promotion de la santé Une méthode de production de connaissances expérientielles


La prise de décision et la pratique en prévention et promotion de la santé s’appuient sur une combinaison des connaissances issues de sources multiples. Les données issues de la littérature manquent de lisibilité sur les modalités d’intervention. Ces connaissances, rédigées sous forme d’articles ou de rapports, pour être utilisées et intégrées en pratique, nécessitent des activités d’adaptation et d’appropriation.

De plus, le paradigme prédominant de la recherche clinique fait que les productions fournissent des données insuffisamment mobilisables, car concentrées sur les effets des interventions. Il y a un manque de données probantes sur les solutions : le « comment faire ? ».

La démarche de capitalisation d’expériences en promotion de la santé, en complément de la recherche interventionnelle, est une perspective prometteuse. Encore émergente dans notre secteur, elle valorise les connaissances issues de l’expérience et illustre les formes d’interventions possibles pour résoudre les problèmes de santé des populations.

Depuis 2016, le groupe de travail « CAPS »4 piloté par la Fédération Nationale d’Education et de promotion de la Santé (FNES) et la Société Française de Santé Publique (SFSP), réunit acteurs, chercheurs et décideurs dans la perspective de structurer et valoriser la capitalisation d’expériences en promotion de la santé et d’en partager les productions. Nous souhaitons ici en présenter les bases pour une appropriation dans le champ des acteurs de la promotion de la santé en Belgique.

 

Pour consulter la suite de l’article, cliquez ici.