Close

26 mai 2018

FRANCE – Mal-logement, mal-logés


Dans son rapport 2017-2018, l’Observatoire national de la pauvreté et de l’exclusion sociale (Onpes) se propose d’éclairer la compréhension de la crise persistante du logement et des multiples liens entre pauvreté et mal-logement. Outre la mesure quantitative des difficultés de logement, l’Observatoire propose une incursion dans la situation des personnes logées ou exclues du logement dit « de droit commun ».

Certes, les conditions de logement s’améliorent globalement. Cependant, les investigations réalisées par l’Observatoire font ressortir deux traits persistants de la crise du logement, attestant de l’insuffisance d’une offre de logements abordables dans certains territoires, notamment urbains. D’une part, le coût du logement représente une charge excessive pour de nombreux ménages à faibles revenus, qui entraînent des privations sur les autres besoins à satisfaire au point de compromettre leur vie sociale. L’Observatoire, à ce titre, met en relief le « reste à vivre » des ménages mal-logés. D’autre part, le rapport met en évidence les difficultés rencontrées par les personnes de passer d’une situation marginale de logement à une situation de logement de droit commun. Le rapport s’attache par ailleurs à mettre en évidence les conséquences du mal-logement sur la santé et la scolarité des enfants.

Auteur(s) : sous la direction de Jean-Claude Driant et Michèle Lelièvre

Source : Flash email SFSP