Close

2 février 2019

CANADA – Les petites collectivités touchées par la crise des opioïdes


Les opioïdes — tels que le fentanyl, l’oxycodone, la morphine et la codéine — sont obtenus sur ordonnance ou illégalement. Dans les deux cas, ils peuvent entraîner des conséquences inattendues, comme une dépendance, une intoxication, voire la mort.

Les résultats d’une nouvelle analyse de l’Institut canadien d’information sur la santé (ICIS) indiquent qu’en 2017, les taux d’hospitalisations liées à une intoxication aux opioïdes de l’Hôpital général de Kelowna (Colombie-Britannique) était parmi les plus élevés au pays.

Au Canada, les taux d’hospitalisations liées à une intoxication aux opioïdes sont plus de 2 fois plus élevés dans les petites collectivités que dans les grandes villes. Par exemple, en 2017, à Brantford (Ontario), ce taux était 3,5 fois plus élevé que la moyenne de l’Ontario.

« Nous avons observé une hausse des hospitalisations de 2016 à 2017 », explique Tin Vo, planificateur des services de santé au Bureau de santé du comté de Brant. « Puis, en 2018, les intoxications aux opioïdes ont chuté, une tendance aussi constatée par le personnel des services médicaux d’urgence. »

De même, l’analyse de l’ICIS montre que lors des 3 derniers mois de 2017 et des 3 premiers de 2018, les hospitalisations liées aux opioïdes ont diminué partout au Canada. Il est toutefois trop tôt pour dire si cette tendance se maintiendra.

Voici un aperçu des principaux résultats de la plus récente analyse de l’ICIS sur la crise des opioïdes.

Source : Bulletin Politiques publiques et santé