Close

6 mai 2021

Étude sur la détresse psychologique des travailleurs de la santé atteints de la Covid-19 au Québec durant la deuxième vague pandémique


Les travailleurs de la santé (TdeS) ont été particulièrement à risque d’être exposés au SRAS-COV-2 depuis le début de la pandémie. Au Québec, leur risque de contracter la maladie de COVID-19 a été environ 10 fois plus élevé que dans le reste de la population du même groupe d’âge durant la première vague pandémique (1). Le risque est aussi demeuré important durant la deuxième vague.  Par ailleurs, plusieurs études ont montré qu’au-delà du risque d’infection, la pandémie a aussi eu des conséquences néfastes sur la santé mentale des TdeS (3–10).

Dès le printemps 2020, une enquête épidémiologique a été menée au Québec pour décrire les caractéristiques des TdeS infectés par la COVID-19 et dégager les facteurs de risque modifiables de
la COVID-19 liés au milieu de travail dans cette population (1). Au cours de cette première phase de l’enquête, l’importance de mesurer les risques psychosociaux liés au travail (RPS) et leurs
conséquences sur la santé mentale a émergé de l’analyse qualitative réalisée à partir des questions ouvertes du questionnaire. En effet, les répondants y ont fait largement état de facteurs comme la
charge de travail élevée, le sentiment d’abandon (manque de soutien) ou le manque de reconnaissance, des RPS reconnus comme ayant un impact sur la santé mentale au travail.
Conséquemment, l’objectif d’estimer la prévalence de la détresse psychologique ainsi que celle de l’exposition des TdeS aux RPS a été ajouté à la deuxième phase de l’enquête ayant débuté en
décembre 2020.

Nous avons besoin de votre opinion!

 

Nous sollicitons votre opinion afin de connaitre vos besoins d’information en promotion de la santé ainsi que votre utilisation des sites de veille informationnelle, notamment  notre site web Promosanté.

 

Il ne vous faudra que quelques minutes pour remplir ce questionnaire et nous aider à améliorer nos services.