Close

31 mai 2020

SÉNÉGAL – Pilule du lendemain et/ou contraception d’urgence : la porte du salut pour les ados


Introduite dans le circuit pharmaceutique pour parer à certaines grossesses rapprochées et indésirables, particulièrement chez les femmes mariées, la pilule du lendemain se propage chez les adolescentes qui l’utilisent et en abusent avec une supposée complicité des pharmaciens. Cette forme de contraception qui permet de stopper une grossesse dans les quarante-huit heures (et même au-delà) qui suivent un rapport sexuel non protégé, pourrait cependant être une solution, selon certains acteurs de la santé. Pour les filles victimes de viol ou d’inceste, c’est en tout cas une parade. Mais pour son utilisation optimale, il faudrait une loi autorisant l’avortement médicalisé.

Auteur(s) : Denise Zarour Medang

Source : santetropicale.com