Close

2 mars 2019

QUÉBEC (Canada) – Position ministérielle – L’effet du traitement des personnes vivant avec le VIH sur le risque de transmission sexuelle de l’infection


La position du ministère de la Santé et des Services sociaux L’effet du traitement des personnes vivant avec le VIH sur le risque de transmission sexuelle de l’infection s’adresse aux personnes qui œuvrent dans le domaine de la prévention et du traitement de l’infection par le VIH ainsi qu’aux personnes vivant avec le VIH et à leurs partenaires. Cette position est basée sur les données probantes. Elle énonce l’effet du traitement sur le risque de transmission de l’infection par le VIH lors des relations sexuelles orales, vaginales et anales.

Selon ce document, il n’y a aucune preuve de transmission de l’infection par le VIH pendant les relations sexuelles orales, vaginales ou anales sans condom :

  • lorsque la personne vivant avec le VIH prend un traitement antirétroviral comme prescrit et
  • que sa charge virale, mesurée par des analyses consécutives de laboratoire tous les quatre à six mois, se maintient à moins de 200 copies par millilitre de sang.

Dans ce contexte, le risque de transmission est négligeable. De plus, la détection précoce du VIH et le traitement des personnes infectées favorisent la santé et réduisent significativement le risque de complications chez ces personnes.

Source : Vigie du SIDIIEF