Close

14 juin 2018

INTERNATIONAL – Quand il est question de santé, d’économie et d’adaptation aux changements climatiques


Des modélisations ont permis à une équipe de chercheurs de déterminer l’impact financier sur les soins de santé de la mise en œuvre de mesures de mitigation pour freiner l’augmentation des températures à 1,5 oC, comme spécifié dans l’Accord de Paris. Différents scénarios ont été analysés et les bénéfices les plus importants se manifesteraient dans le cadre d’une intervention où tous les pays réduiraient leurs émissions à proportion égale : les coûts des mesures prises pour diminuer la pollution sont estimés à 22,1 billions (en dollars américains), et les co-bénéfices en santé sont évalués à 54,1 billions (en utilisant la valeur de vie statistique).

Si la réduction des gaz à effet de serre demeure primordiale, les exemples en matière d’adaptation sont aussi intéressants. Des experts de Harvard ont analysé la performance d’édifices certifiés verts pendant une période de 16 ans aux États-Unis, en Chine, en Inde, au Brésil, en Allemagne et en Turquie. Des bénéfices de près de 6 milliards de dollars sur la santé publique et les changements climatiques ont été estimés. En effet, ces édifices, comparativement aux bâtiments réguliers, permettent une réduction des émissions de CO2 (globalement, 33 000 kilotonnes) et une diminution de la pollution atmosphérique. Les coûts évités en santé sont notamment attribuables à une diminution de la mortalité, du nombre de visites aux urgences, ainsi que de la sévérité des symptômes respiratoires, le tout se répercutant en moins de journées de travail perdues.

Source : Bulletin d'information en santé environnementale (BISE)