Close

4 mars 2019

INTERNATIONAL – Les cas de rougeole augmentent au niveau mondial en raison d’une couverture vaccinale insuffisante


29 novembre 2018 – Communiqué de presse – GENÈVE/ATLANTA/NEW YORK

Le nombre de cas déclaré de rougeole a atteint un pic en 2017, plusieurs pays ayant connu des flambées sévères et prolongées de cette maladie. C’est ce que révèle un nouveau rapport publié aujourd’hui par plusieurs grands organismes du secteur de la santé.

En raison des lacunes de la couverture vaccinale, des flambées de rougeole sont survenues dans toutes les régions tandis que, d’après les estimations, 110 000 décès imputables à cette maladie étaient enregistrés.

S’appuyant sur des données actualisées de modélisation de la maladie, le rapport présente les estimations les plus complètes des tendances en matière de rougeole au cours des 17 dernières années. Il montre que, depuis 2000, plus de 21 millions de vies ont été sauvées grâce à la vaccination antirougeoleuse. Néanmoins, le nombre de cas déclaré au niveau mondial a augmenté de plus de 30 % par rapport à 2016.

C’est dans les Régions OMS des Amériques, de la Méditerranée orientale et de l’Europe que les hausses du nombre de cas ont été les plus fortes, le Pacifique occidental étant la seule Région OMS où l’incidence de la rougeole a chuté.

La rougeole peut être prévenue par deux doses d’un vaccin sûr et efficace. Pourtant, pendant plusieurs années, la couverture mondiale par la première dose a plafonné à 85%. Ce chiffre est bien loin du taux nécessaire pour prévenir les flambées (95%), et laisse nombre d’individus et de communautés exposés à la maladie. La couverture de la seconde dose s’établit à 67%.

«L’augmentation des cas de rougeole est très inquiétante, mais pas surprenante » a déclaré le Dr Seth Berkley, Directeur exécutif de Gavi, l’Alliance du Vaccin. « Après des années d’avancées, plusieurs phénomènes se conjuguent pour entraîner une résurgence mondiale de la rougeole : en Europe, un relâchement de la vigilance à l’égard de la maladie et la diffusion de fausses informations sur le vaccin ; au Venezuela, l’effondrement du système de santé ; en Afrique, des poches de fragilité et de faible couverture vaccinale. Il faut changer les stratégies actuelles en consacrant plus d’efforts à l’augmentation de la couverture vaccinale et au renforcement des systèmes de santé. Faute de quoi, les flambées épidémiques continueront de se succéder.»

Source : Vigie du SIDIIEF