Close

30 janvier 2019

FRANCE – Réduction des inégalités sociales de santé : les villes agissent dès l’enfance


Le dernier ouvrage du Réseau français des Villes-Santé de l’OMS s’intéresse à la période de l’enfance et en particulier aux « 1000 premiers jours de vie ». Cette période a été mise en avant comme particulièrement critique pour la constitution des inégalités sociales de santé. Au travers des nombreuses missions qu’elle assurent, les collectivités locales disposent de leviers pour agir sur ces dernières, qui sont mis en avant dans cet ouvrage.

Les inégalités sociales de santé (ISS) sont un sujet de préoccupation en France et le Haut Conseil de la Santé Publique soulignait que « les inégalités sociales de mortalité sont plus importantes en France que dans d’autres pays d’Europe, particulièrement pour les hommes et ont tendance à s’accroitre ces dernières années » (HCSP, 2009). Ce constat a été réitéré dans le dernier rapport sur l’état de santé de la population en France qui rapporte qu’ « un examen détaillé fait apparaître la persistance des inégalités sociales ou territoriales de santé, ainsi que quelques évolutions préoccupantes […] » (DREES & SPF, 2017).

Les Villes-Santé se mobilisent pour contrer ce phénomène depuis de nombreuses années et le Réseau français a choisi de lancer un travail sur les ISS en se centrant sur la petite enfance et l’enfance : deux périodes charnières pour prévenir efficacement le développement et l’installation des ISS. Plusieurs initiatives ont été prises par le Réseau français des Villes-Santé de l’OMS en 2017 et 2018 : un recueil des actions des Villes-Santé en la matière, la  publication d’une synthèse autour de l’universalisme proportionné, la constitution d’un groupe de travail de 11 Villes-Santé et un colloque national sur cette thématique.

C’est à partir de l’ensemble de ces travaux et réflexions collectives que ce livre se propose de fournir aux collectivités locales des informations et expériences utiles pour lutter contre les ISS et participer à construire des actions (a) concertées et intersectorielles, (b) proportionnées, (c) intenses et (d) qui interviennent le plus tôt possible dans la vie des individus.

Source : Société française de santé publique (SFSP)