Close

15 janvier 2016

FRANCE – Des enjeux différenciés en matière de santé dans les quartiers des grandes agglomérations


Une configuration type des espaces urbains se dessine selon le profil des populations cibles des actions de santé publique : populations à bas revenu, personnes âgées et familles. La moitié des personnes démunies financièrement, dont l’état de santé est plus souvent dégradé, habitent dans des quartiers où la pauvreté est marquée, généralement proches des centres-villes.

Une personne à bas revenu sur cinq habite au cœur de l’agglomération où l’offre médicale est concentrée, mais dont la patientèle est nombreuse et hétérogène. Le marché immobilier contraint d’autres populations pauvres à s’éloigner des équipements et à vivre dans des territoires peu denses où les actions de santé publique sont plus difficiles à mettre en œuvre. Les familles sont par exemple plus présentes dans ces quartiers périphériques moins bien équipés. Les personnes âgées sont surreprésentées dans des quartiers généralement situés à proximité des centres-villes où l’offre de santé peut répondre à leurs besoins.

 

Source : Pratiques en santé

http://www.insee.fr/fr/insee_regions/pays-de-la-loire/themes/insee-analyses/pa_ina_23/pa_ina_23.pdf