Close

30 janvier 2019

ÉTATS-UNIS – Le vapotage explose chez les adolescents (américains)


Dan Quick, élu du Nebraska a présenté un projet de loi dont l’objectif est d’augmenter l’âge autorisant à acheter des cigarettes électroniques et les liquides associés. Cette mesure, qui suscite des controverses au sein de l’état, témoigne de l’inquiétude des pouvoirs publics face à ce que beaucoup n’hésitent plus à qualifier « d’épidémie » chez les jeunes américains. Après des années d’une lutte très efficace contre la nicotine, les Américains assistent en effet à une nouvelle progression de sa consommation.

Multiplication par deux du pourcentage d’adolescents vapoteurs de nicotine

Des chiffres issus de l’étude Monitoring the Future, conduite par l’Université du Michigan depuis 1975 auprès d’enfants et d’adolescents de quatrième (13/14 ans), seconde (15/16 ans) et terminale (17/18 ans), présentés dans l’édition du New England Journal of Medicine du 10 janvier, montrent en effet un véritable « record » de la progression de consommation de nicotine depuis le lancement de ces travaux. Pour chaque tranche d’âge, la proportion de vapoteurs de nicotine a pratiquement été multipliée par deux entre 2017 et 2018. L’augmentation concerne également mais de manière moins marquée la proportion de vapoteurs de liquides parfumés (mais sans nicotine).

Porte d’entrée vers le tabagisme classique

Cette nouvelle porte d’entrée dans l’addiction à la nicotine qui pourrait mettre à mal les considérables efforts réalisés aux Etats-Unis contre le tabac (qui ont permis de faire descendre en dessous de 6 % la proportion d’élèves de terminale fumeurs) inquiète les spécialistes. Une étude publiée dans l’American Journal of Medicine en avril 2018 signalait ainsi un risque six fois plus élevé d’installation d’un tabagisme habituel chez les jeunes utilisateurs de cigarette électronique par rapport à ceux n’ayant jamais testé ce produit.

Et ailleurs ?

Une telle tendance pourrait également s’observer dans d’autres pays. Au Canada voisin, une enquête institutionnelle a signalé une progression de l’utilisation de la cigarette électronique entre 2014-2015 et 2016-2017 chez les adolescents.

 

Auteur(s) : Aurélie Haroche

Source : Journal international de médecine - La lettre quotidienne médecin