Close

16 décembre 2018

ÉTATS-UNIS – La coqueluche revient, grave !


Malgré une couverture vaccinale élevée, l’incidence de la coqueluche est en augmentation aux États-Unis. Et si beaucoup de travaux décrivent les caractéristiques de l’affection chez les très jeunes enfants, les autres classes d’âge ne sont pas épargnées. C’est ce que montre une étude réalisée entre 2011 et 2015 dans 5 états des États-Unis sur les cas de coqueluche ayant nécessité une hospitalisation.

Au total 15 942 cas de coqueluche ont été recensés pendant cette période, et 515 patients ont été hospitalisés (3,2 %). Il apparaît que les personnes aux âges « extrêmes » de la vie sont les plus vulnérables à une infection sévère. Ainsi, 27 % des enfants de moins de 1 an et 12 % des plus de 65 ans ont été hospitalisés. Les jeunes enfants notamment (< 2 mois) représentent moins de 2 % de la totalité des cas, mais comptent pour environ 30 % des hospitalisations et parmi ceux qui sont hospitalisés, la moitié le sont dans une unité de soins intensifs.

(…)

Devant la résurgence de la coqueluche dans de nombreux pays, l’accent est mis sur la protection des nourrissons, avec notamment la prévention par la vaccination des mères au cours du 3ème trimestre de la grossesse. Cette étude montre que les infections sévères justifiant une hospitalisation ne sont pas réservées aux nourrissons. D’autres groupes, présentant certaines caractéristiques ou des comorbidités, sont également exposés.

(abonnement gratuit requis pour lire l’article complet)

Référence :  Mbayei SA et coll. : Severe Pertussis Infections in the United States, 2011-2015. Clin Infect Dis., 2018 Oct 15

Auteur(s) : Dr Roseline Péluchon

Source : Journal international de médecine