Close

14 juin 2018

CANADA – Rapport sur la santé et le vieillissement au Canada


Ce rapport présente les conclusions principales quant aux aspects physiques, psychologiques et sociaux associés au vieillissement, tirées de données recueillies auprès de 50 000 Canadiens âgés de 45 à 85 ans.

L’Étude longitudinale canadienne sur le vieillissement (ÉLCV), l’étude canadienne la plus importante et la plus exhaustive sur la santé et le bien-être de la population vieillissante du pays, a publié aujourd’hui le Rapport de l’Étude longitudinale canadienne sur le vieillissement (ÉLCV) sur la santé et le vieillissement au Canada : résultats de la collecte de données (2010-2015). Ce rapport présente les conclusions principales quant à différents aspects physiques, psychologiques et sociaux associés au vieillissement, tirées de données recueillies auprès des 50 000 participants de l’ÉLCV, qui étaient âgés de 45 à 85 ans lorsqu’ils ont été recrutés pour l’étude.

Le Rapport de l’ÉLCV sur la santé et le vieillissement au Canada établit que :

  • 95 % des aînés canadiens jugent que leur santé mentale est excellente, très bonne ou bonne;
    les femmes rapportent les sentiments de solitude et d’isolement social plus souvent que les hommes, et il y a une corrélation notable entre le sentiment de solitude et la prévalence de la dépression chez les aînés canadiens;
  • 44 % des aînés canadiens rapportent prodiguer un certain niveau de soins à d’autres personnes, et que c’est chez les personnes âgées de 55 à 64 ans qu’on retrouve la plus forte proportion d’aidants (près de 50 % d’entre elles);
  • la conduite automobile est le moyen de transport le plus utilisé par les aînés canadiens, indépendamment de l’âge, du sexe, de l’emplacement géographique, de la santé et de l’état fonctionnel.

Le rapport complet fait ressortir les résultats liés, entres autres, à la santé physique et mentale, à la solitude et à l’isolement social, à la prestation et à l’obtention de soins, au transport et à la mobilité, au travail et à la retraite, à la fonction physique, à l’incapacité et aux chutes, au vieillissement des personnes homosexuelles et bisexuelles, et au mode de vie et au comportement.

Source : Observatoire international de la santé et des services sociaux