Close

10 juillet 2020

CANADA – Racisme et santé publique (énoncé de position)


Le Canada est encore un pays où la couleur de la peau, la religion, la culture ou l’origine ethnique* sont des déterminants de la santé qui donnent lieu à des inégalités sur le plan de l’inclusion sociale, des résultats économiques, de la santé personnelle, de l’accès aux services sociaux et de santé et de la qualité des services reçus. Ces effets se manifestent particulièrement chez les personnes racialisées et les Autochtones, ainsi que chez les personnes au bas du gradient social et les personnes incarcérées (ces populations se composant aussi de façon disproportionnée de personnes racialisées et d’Autochtones). Pour compliquer les choses, certains systèmes gouvernementaux et non gouvernementaux érigent des barrières devant ces gens, ce qui limite leur capacité d’obtenir des services et des avantages facilement accessibles à la plupart des Canadiens et Canadiennes. Des mesures doivent être prises pour éliminer ces barrières systémiques.

L’Association canadienne de santé publique (ACSP) reconnaît que nous sommes tous et toutes racistes, que ce soit ouvertement ou inconsciemment, et que l’influence de ce racisme s’étend à la santé des particuliers et des populations. En tant qu’association, nous nous engageons à éradiquer les processus racistes qui peuvent exister en notre sein et nous préconisons l’éradication des systèmes, lois, règlements et politiques racistes et oppressifs dans les institutions publiques du Canada et dans la société en général.

Source : Réfips - section des Amériques