Close

9 mars 2016

CANADA – Épidémie d’obésité : un comité sénatorial plaide pour une approche pansociétale


Le Comité sénatorial permanent des affaires sociales, des sciences et de la technologie a publié aujourd’hui un audacieux rapport qui appelle à lancer une Campagne nationale de lutte contre l’obésité et à mettre en œuvre 21 recommandations.

Intitulé L’obésité au Canada : une approche pansociétale pour un Canada en meilleure santé, ce rapport révèle qu’au Canada, depuis 1980, le taux d’obésité a doublé chez les adultes et triplé chez les enfants. La situation est encore plus alarmante dans les communautés des Premières Nations où les taux d’obésité et d’embonpoint frisent les 70 % chez les adultes et 62,5 % chez les enfants de moins de 11 ans.

En conséquence, les taux de maladies chroniques liées à l’obésité (diabète de type 2, maladies de cœur, AVC et certains cancers) sont en constante augmentation. Outre leurs impacts majeurs sur l’état de santé des individus, ces maladies liées à l’obésité coûtent au Canada de 4,6 à 7,1 milliards de dollars par an en soins de santé et en perte de productivité.

Des recommandations pansociétales

Afin de renverser la tendance, le rapport propose toute une série de recommandations, 21 au total, afin de changer la « culture obésogène » dans laquelle baigne la population canadienne. En voici les faits saillants :

  • Recommandation faite, au gouvernement fédéral, d’établir et de mettre en œuvre une interdiction de la publicité pour des aliments et des boissons destinée aux enfants
  • Recommandation faite, au gouvernement fédéral, d’évaluer les mesures fiscales envisageables en vue de mettre en place une nouvelle taxe sur les boissons sucrées/édulcorées, de même que les boissons contenant des édulcorants de synthèse
  • Recommandation faite, à Affaires autochtones et Développement du Nord Canada, d’immédiatement donner suite aux recommandations formulées par le vérificateur général sur le
  • Programme Nutrition Nord Canada et de faire rapport sur les progrès accomplis à ce comité d’ici décembre 2016
  • Recommandation faite, au ministre de la Santé, d’immédiatement entreprendre une révision complète du Guide alimentaire canadien afin qu’il reflète mieux l’état actuel des faits scientifiquement établis, conformément aux conseils qui lui seront formulés par un organe consultatif composé d’experts dans les domaines pertinents et qui ne comptera pas de représentants du secteur agroalimentaire
  • Recommandation faite, au ministre de la Santé, d’immédiatement entreprendre un examen des approches relatives à l’étiquetage sur le devant de l’emballage qui ont été mises en place par d’autres pays afin d’établir quelle est la plus efficace et d’encourager son emploi par les détaillants en alimentation et les établissements de restauration pour les aliments sur lesquels le tableau de la Valeur nutritive n’a pas à figurer
  • Recommandation faite, au gouvernement fédéral, d’accorder aux collectivités, dans le cadre du programme Nouveau Fonds Chantiers Canada, un financement pour des infrastructures qui permettent, favorisent et encouragent un mode de vie actif, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur
  • Recommandation faite, à Santé Canada, de concevoir et mette en œuvre une campagne de sensibilisation du public à une alimentation saine fondée sur des messages simples et éprouvés

Prenez connaissance de l’ensemble des 21 recommandations

 

Source : Veille Action – 1er mars 2016