Close

4 août 2019

CANADA – Conceptualisation et mesure des espaces verts aux fins de surveillance en santé publique


Les espaces verts sont promus par plusieurs en raison de leurs nombreux bénéfices sur la santé des collectivités, notamment dans un contexte de changements climatiques. Cependant, il n’existe aucune définition consensuelle sur les espaces verts.

Leur potentiel d’attractivité peut être conceptualisé à l’aide de fonctions. Parmi celles-ci, trois départagent les espaces verts selon leur principale vocation, soit les fonctions naturelle, sportive et ludique. Les cinq autres fonctions réfèrent plutôt à leur sécurité, leur superficie et leur accessibilité, selon qu’on s’y rende à pied ou en vélo, en transport en commun ou en automobile.

Ce document présente des façons de mieux mesurer l’attractivité, la distance réelle, et donc l’exposition aux espaces verts, en tenant compte des points d’accès, des barrières et des fonctions; en considérant l’évolution temporelle.

La méthodologie décrite permettrait de mieux quantifier ce déterminant majeur de la santé dans une perspective de surveillance des maladies chroniques et des inégalités sociales de santé.

Auteur(s) : Roland Ngom, Pierre Gosselin, Claudia Blais, Erwan Gloaguen

Source : Les Résonances de l'Institut