Close

30 novembre 2019

CANADA – 5 bonnes raisons d’aménager encore plus de parcs et d’espaces verts


Les parcs et les espaces verts, qu’ils soient grands comme un terrain de tennis où vastes comme le mont Royal, jouent une multitude de rôles et ont des impacts bénéfiques tant sur la santé des individus, de l’environnement que de l’économie.

La liste des bénéfices que nous apportent les espaces verts, et tout particulièrement la présence d’arbres, ne cesse de s’allonger. D’ailleurs, 127 médecins québécois viennent de signer une lettre dans laquelle ils pressent le gouvernement d’investir de manière substantielle dans le verdissement au nom de la santé et du bien-être de la population. Ces derniers considèrent que l’on devrait faire passer, en milieu urbain, la voûte de feuillage (canopée) qui couvre en moyenne 20 % de la superficie actuelle à 40 %. Et pour ce faire, d’y consacrer environ 1 % de nos budgets d’infrastructures.

L’appel de ces 127 médecins fait d’ailleurs écho au rapport Concevoir un mode de vie sain de la Dre Theresa Tam, administratrice en chef de la santé publique du Canada. Paru à l’automne 2017, Theresa Tam y livrait un vibrant plaidoyer en faveur de l’aménagement de milieux favorables à la santé de la population, en soulignant, entre autres, l’importance pour les enfants de pouvoir jouer librement dans les parcs.

À cet égard, on doit citer la Déclaration de Parme selon laquelle les autorités publiques s’engagent à « garantir à chaque enfant, d’ici 2020, l’accès… à des espaces verts où ils peuvent jouer et s’adonner à des activités physiques ». L’OMS, dans son rapport Urban Green Space Interventions and Health, définit d’ailleurs cet accès par une distance de marche de 5 minutes ou encore de 300 mètres.

Voici 5 raison additionnelles  d’investir davantage dans les parcs et espaces verts :

1- Les parcs sont bénéfiques à la santé des citoyens ;

2- Les parcs ont un impact positif sur l’économie ;

3- Les parcs réduisent les îlots de chaleur ;

4- Les parcs absorbent l’eau durant les intempéries ;

5- Les parcs contribuent à réduire les inégalités sociales de santé.

Auteur(s) : François Grenier

Source : 100 degrés