Close

2 novembre 2020

CANADA – 10 manières d’encourager les transports actifs et collectifs en milieu rural


Le transport est de loin la principale source de gaz à effet de serre au Québec.1En plus de ses impacts environnementaux, le règne de la voiture entraîne des conséquences sur la santé collective en contribuant à la sédentarité, en provoquant des accidents de la route, en causant du bruit et en détériorant la qualité de l’air. Et c’est sans parler des coûts collectifs des infrastructures, du système de santé et de la pollution. Bref, toutes les raisons sont bonnes de mettre la pédale douce !

S’il est envisageable de délaisser l’autosolo en ville, c’est une autre paire de manches en milieu rural. La population est répartie sur un grand territoire, les distances sont longues, les alternatives sont peu nombreuses et la culture de la voiture est forte.

Qu’à cela ne tienne, un léger vent de changement se fait sentir dans les régions du Québec. Cet article propose un tour d’horizon des incitatifs aux transports alternatifs.

Source : Cent degrés