Close

17 octobre 2018

FRANCE – Lutter contre l’exposition précoce aux écrans


Selon les données des dernières études réalisées, les enfants passent de plus en plus de temps face aux écrans et y sont exposés à un âge de plus en plus précoce. Du fait d’un cumul entre la télévision et les outils numériques mobiles, le nombre d’heures passées devant les écrans a significativement augmenté depuis 2015. Selon certains spécialistes de l’enfance, la forte augmentation du nombre d’enfants n’ayant pas encore acquis le langage et présentant des difficultés de communication en raison d’une exposition précoce aux écrans laisse craindre un véritable problème de santé publique. Afin de lutter contre cette exposition précoce, une proposition de loi suggère l’ajout de deux articles au code de la santé publique. Le premier article vise à obliger les fabricants d’ordinateurs, de tablettes et de tout autre jeu disposant d’un écran à indiquer sur l’emballage que leur utilisation peut nuire au développement psychomoteur des enfants de moins de trois ans. Le second article impose de mener chaque année une campagne nationale de sensibilisation aux bonnes pratiques en matière d’exposition des enfants aux écrans, recommandant en particulier d’éviter tout utilisation d’écrans avant trois ans.

• Consulter la Proposition de loi visant à lutter contre l’exposition précoce des enfants aux écrans, Sénat, septembre 2018
• Consulter le dossier documentaire de la Société Française de santé publique « Une politique de santé globale pour les enfants et leur famille » en collaboration avec Jean-Pierre Deschamps

 

 

Source : Flash email SFSP